L’épaule

L’épaule est différente de toutes les autres articulations; sa structure permet en effet beaucoup plus de mouvements que les autres articulations. Pour faciliter le mouvement, la sphère de l’articulation est beaucoup plus grosse que sa cavité, un peu comme une balle de golf sur son tee. Par conséquent, l’épaule dépend beaucoup plus des tissus mous qui l’entourent pour garder l’articulation en place et en contrôler le mouvement.

Imaginez l’épaule comme une série de couches : la plus profonde est l’os, puis on trouve la capsule articulaire et les ligaments, et ensuite les tendons et les muscles, à la surface. Les nerfs et vaisseaux sanguins alimentent les muscles et os de l’épaule. Les nerfs transmettent les signaux du cerveau vers les muscles afin de faire bouger l’épaule, et dans le sens inverse afin de communiquer l’information sur la douleur, la pression et la température. Voici les différentes composantes de l’épaule :

Os et articulations
L’épaule comprend trois os et trois articulations. Ce que nous considérons comme l’articulation de l’épaule est appelée « articulation glénohumérale », et il s’agit de la principale articulation à sphère et cavité de l’épaule. La sphère en question, ou « tête humérale », est beaucoup plus grosse que sa cavité, la « cavité glénoïdale ». Cette articulation permet à l’épaule de bouger davantage que toute autre articulation. La cavité glénoïdale fait partie de l’omoplate, ou « scapula ». La scapula forme une articulation avec la cage thoracique, qui est appelée « articulation scapulothoracique ». Le mouvement global de l’épaule nécessite le mouvement de l’articulation glénohumérale et de l’articulation scapulothoracique. La dernière articulation relie la clavicule et l’acromion (partie de la scapula) et est appelée « articulation acromioclaviculaire ». Cette articulation est importante même si elle bouge peu, car elle agit comme pivot. Une « séparation » de l’épaule implique une blessure à cette articulation.

Capsule articulaire
La capsule articulaire est la couche la plus profonde de tissus mous; elle sert d’enveloppe à l’articulation de l’épaule. La capsule a pour fonction de garder le liquide lubrifiant dans l’articulation et de supporter l’articulation. La capsule s’épaissit par endroits pour former des ligaments. L’articulation à sphère et cavité, ou « articulation glénohumérale », et l’articulation acromioclaviculaire ont toutes deux une capsule articulaire, mais l’articulation entre la clavicule et la cage thoracique, ou « articulation scapulothoracique », n’en a pas.

Ligaments
Les ligaments ainsi que la capsule articulaire maintiennent les os de l’épaule ensemble. On trouve des ligaments entre la sphère et la cavité de l’articulation, appelés « ligaments glénohuméraux », entre la clavicule et l’acromion (partie de l’omoplate, ou « scapula »), appelés « ligaments acromioclaviculaires », et entre la clavicule et l’apophyse coracoïde (partie de la scapula), appelés ligaments coracoclaviculaires. Tous ces ligaments servent à maintenir les os en place quand l’épaule est en mouvement.

Tendons et muscles
Les tendons sont faits de tissus conjonctifs mous et élastiques; ils fixent les muscles aux os. Les muscles font bouger les os en tirant sur les tendons. Quand un muscle s’active ou se contracte, le tendon tire sur l’os, le faisant bouger. Ensemble, le tendon et le muscle forment une unité appelée « unité musculotendineuse ». Dans l’épaule, on trouve une couche épaisse de tendons et de muscles appelée « coiffe des rotateurs », et une couche plus superficielle, composée du deltoïde, du grand pectoral et d’un certain nombre d’autres muscles de l’épaule, de la poitrine, du haut du dos et du cou qui participent tous au mouvement de l’épaule.

Coiffe des rotateurs
La coiffe des rotateurs est composée de quatre unités musculotendineuses reliant l’omoplate, ou « scapula », et les tubercules (saillies) sur la sphère de l’articulation, ou « tête humérale ». La coiffe des rotateurs a pour rôle de maintenir la tête humérale centrée dans la cavité de l’articulation quand l’épaule bouge, et elle contribue à initier le mouvement de l’épaule. La coiffe des rotateurs est le principal stabilisateur de l’articulation à sphère et cavité, ou « articulation glénohumérale ». La surutilisation et les traumatismes de la coiffe des rotateurs figurent parmi les blessures de l’épaule les plus fréquentes.

Bourse sous-acromiale
La bourse sous-acromiale est une poche de liquide lubrifiant entre la coiffe des rotateurs et le deltoïde; elle facilite le glissement entre la coiffe et le deltoïde quand l’épaule bouge. Une blessure à l’épaule ou à la coiffe des rotateurs peut entraîner une inflammation de la bourse, et donc de la douleur et une perte de fonction, souvent appelée « conflit sous-acromial ».

Deltoïde
Le deltoïde est le gros muscle formant une bonne partie de la couche superficielle, ou externe, de muscles de l’épaule. Il comporte trois parties : avant (antérieur), moyen et arrière (postérieur). Le deltoïde aide à lever le bras sur le côté (abduction). Le deltoïde antérieur aide à lever le bras vers l’avant (flexion), tandis que le deltoïde postérieur aide à le lever vers l’arrière (extension).

Grand pectoral
Le grand pectoral est un gros muscle couvrant une bonne partie de la poitrine, traversant l’articulation de l’épaule et fixé à la clavicule et à l’humérus. Il fait partie de la couche superficielle, ou externe, de muscles de l’épaule. Le grand pectoral permet la rotation et la flexion de l’épaule, en plus de contribuer à la posture.

Stabilisateurs scapulaires
Les stabilisateurs scapulaires sont les muscles entourant l’omoplate, ou « scapula ». Les deux principaux muscles sont le trapèze et le muscle dentelé antérieur; parmi les muscles plus petits, on trouve les muscles rhomboïdes, le muscle élévateur de la scapula et le grand dorsal. Ces muscles ont pour fonction de stabiliser et de supporter la scapula contre la cage thoracique et d’en contrôler le mouvement. Les anomalies dans le mouvement et le rythme de la scapula sont appelées « dyskinésie scapulaire ». Ces anomalies peuvent entraîner de la douleur à l’épaule; le plus souvent, elles sont apaisées par un programme d’exercices ou de réadaptation visant à renforcer ces muscles.

shoulder_FR

Continuum de soin – chirugie de l’épaule

Livret à l’intention des patients subissant une chirurgie de l’épaule : Document qui guide les patients dans leur cheminement, en plus de fournir les questions les plus courantes et un journal où consigner les progrès. Pour en télécharger une copie clicquez ici.

Cliquez ici pour accéder aux fiches d’information sur une intervention de l’épaule en particulier.